All Microphones at the Best Prices 🎙

Quel micro pour un enregistrement de guitare ?

Le Blog

Êtes-vous à la recherche d’un microphone performant dédié pour une prise de son d’un instrument comme une guitare acoustique ou une guitare électrique ? Sachez qu’il y a trois types de microphones pour un enregistrement de guitare dont les micros à condensateur, micros dynamiques et des micros à ruban. Ce guide peut vous aider à choisir le bon micro pour un enregistrement de guitare. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs microphones dédiés pour la prise son d’une guitare.

Quel micro pour un enregistrement de guitare ?

🎤 de Kevin Jung

Sommaire de l’article 👇

L’enregistrement d’une guitare acoustique à la maison comme en studio exige l’utilisation d’un microphone distincte de l’instrument. Ce principe s’applique autant à une guitare folk comme la Taylor GS Mini Mahogany et une guitare classique comme la Yamaha C40II.

La subtilité harmonique d’une guitare acoustique ne peut pas cependant être capturée avec un microphone quelconque. Il faut choisir un microphone adapté aux besoins d’un enregistrement de guitare, et plusieurs paramètres doivent être considérés dans cette démarche. Découvrez sur ce guide le meilleur micro pour un enregistrement de guitare.

Comment choisir le micro selon la technologie de reproduction sonore ?

Il existe trois types de micro pour un enregistrement de guitare. Il s’agit des micros à condensateur ou micros statiques, des micros dynamiques et des micros à ruban. Ces trois types de micros se distinguent par la façon de convertir l’énergie mécanique du son en un signal électrique.

Microphones à transducteurs dynamiques

Les micros à transducteurs dynamiques fonctionnent comme des haut-parleurs, mais dans un sens inverse. Cela tient aux composants derrière la restitution du son pour ce type de micro. Il s’agit d’un aimant, a diaphragme et d’une bobine mobile. La bobine est attachée à l’arrière du diaphragme.

La bobine mobile et l’aimant se combinent pour créer un champ magnétique. Les ondes sonores viennent frapper le diaphragme pour le faire vibrer. La vibration générée se transmet à la bobine mobile. Cette dernière se met alors à vibrer sur l’aimant pour créer une tension par induction. La tension appliquée change au rythme des vibrations de la membrane pour définir le signal électrique. Ce phénomène est également connu sous le terme d’électromagnétisme.

Le microphone dynamique est souvent utilisé en live en tant que microphone à main. Il est aussi très prisé des guitaristes pour l’enregistrement en home-studio ou en studio d’enregistrement. Il faut dire que ce micro dynamique est aussi polyvalent que le micro à condensateur dans ses utilisations. Il convient à la prise de son de la grosse caisse ou d’autres instruments à forte pression acoustique.

Enregistrement guitare avec un microphone à transducteur dynamique
Image de Malls-15.top

Les micros dynamiques sont d’abord appréciés pour leur robustesse. Ils peuvent continuer à bien fonctionner même après avoir subi plusieurs chutes. Ce type de microphone se révèle aussi plus résistant aux intempéries par rapport à un microphone à condensateur. Il peut ainsi être utilisé comme un microphone de studio, mais aussi comme un microphone d’extérieur.

Il n’y a pas également de pièces mobiles dans la conception des microphones dynamiques. Ces derniers peuvent ainsi supporter différents enregistrements à des volumes élevés tout en restant fidèles aux sources sonores. C’est aussi pour cette raison particulière qu’un micro studio à transducteur dynamique est le choix le plus courant de micro pour un enregistrement de guitare.

L’enregistrement de guitare implique que le microphone va être placé devant l’amplificateur auquel la guitare est branchée. Le volume généré par cet amplificateur est assez élevé. Les harmoniques de la guitare risquent de se perdre si le microphone ne peut pas enregistrer à un tel volume.

Le meilleur microphone dynamique pour l’enregistrement de guitare : AKG P5S

Un microphone dynamique n’est pas le premier choix pour l’enregistrement d’une guitare classique comme le Yamaha Etude C40 A 4/4. L’AKG P5S peut néanmoins faire exception à cette règle eu égard à la simplicité qu’il fournit pour l’enregistrement de guitare. Sa technologie est propice à l’élimination du bruit ambiant pour vous assurer un enregistrement propre.

L’AKG P5S propose aussi une réponse en fréquence très étendue de 40 Hz à 20 kHz. Vous pouvez ainsi capter toutes les subtilités harmoniques d’une guitare acoustique avec ce micro. Cette performance est pourtant proposée à un prix plus abordable que celui d’un micro à condensateur.

Microphones à condensateur

Un microphone à condensateur utilise un composant appelé condensateur pour stocker de l’énergie électrique entre deux plaques dans un champ électrique. L’une de ces plaques a une charge positive tandis que l’autre a une charge négative. La création du champ électrique initial entre les deux plaques nécessite une source d’électricité. Le micro studio à condensateur obtient notamment le courant électrique dont il a besoin pour fonctionner sous la forme d’une alimentation fantôme.

Microphones à condensateur
Image de Projethomestudio.fr

L’alimentation fantôme est une tension continue d’environ 48 V qui doit être fournie au micro pour le faire fonctionner. Elle est traditionnellement délivrée au micro à l’aide d’un préamplificateur ou d’une table de mixage. Cette tension continue est souvent obtenue aujourd’hui avec une interface audio ou une carte son externe.

La plaque légère à l’avant d’un micro à condensateur classique ou électrostatique vibre quand une onde sonore vient la frapper. La distance entre les deux plaques change en fonction de ces vibrations. Ce changement affecte la quantité d’énergie électrique stockée entre les deux plaques.

L’énergie électrique conservée augmente au rapprochement des plaques et diminue à leur éloignement. Une surcharge peut survenir lorsque cette énergie n’est pas bien maîtrisée. C’est pourquoi la plupart des microphones à condensateurs sont équipés d’un atténuateur commutable pour les graves. Cette fonction est complétée dans bien des cas par des tampons d’atténuation.

Taille de capteur des microphones à condensateur

Les micros à condensateur peuvent être équipés de capsules de taille réduite ou de grande taille. Le point commun à ces deux types de capsules est leur concept. Elles se composent d’une plaque métallique avec une disposition en parallèle par rapport à un diaphragme en plastique très fin.

Une couche métallique de taille microscopique recouvre la surface du diaphragme. La capsule est également de manière à laisser un espace pour le passage de l’air entre la plaque et le diaphragme. Cela reproduit l’effet d’un condensateur lorsque la tension de polarisation continue est appliquée.

L’espace laissé pour le passage de l’air change au gré du déplacement des ondes sonores suivant le diaphragme. La capacité varie en conséquence pour alterner la tension de polarisation. Un préampli intégré reçoit le signal pour augmenter le niveau de sortie et ajuster l’impédance. Ce pré-ampli peut notamment être conçu comme un modèle à valve ou à transistor.

Micro pour un enregistrement de guitare
Image de Youtube.com

La sensibilité est le point fort des micros à condensateur. Leur gamme de réponses en fréquence est plus complète que celle des micros dynamiques. Ils sont également plus rapides dans la réponse transitoire. Ces micros se révèlent ainsi plus performants dans la capture des harmoniques, mais aussi des basses les plus graves. Il est facile d’obtenir un son naturel et réaliste avec de tels micros.

Le souci avec les micros à condensateurs est qu’ils sont assez fragiles et peuvent coûter cher à réparer. Les modèles les plus abordables tendent aussi à avoir une brillance anormale dans les aigus. Il est aussi préconisé d’utiliser un support de suspension avec ce type de microphone pour atténuer les grondements lors des enregistrements. Cette disposition est d’autant plus nécessaire si votre studio d’enregistrement est installé dans une zone proche du trafic routier.

Un microphone à condensateur avec une petite capsule est la meilleure option si vous visez une reproduction à haute-fidélité du son. Les modèles à grande capsule ont les caractéristiques d’un instrument dynamique en eux-mêmes. Cela signifie qu’ils peuvent ajouter plus d’éléments propres à leurs caractéristiques sonores à l’enregistrement. Ils se révèlent aussi plus chaleureux dans les médiums et plus complets dans les basses fréquences comme les hautes fréquences.

Technologie de conversion de l’impédance

Les microphones à condensateur peuvent utiliser deux technologies en particulier dans la conversion de l’impédance pour la sortie du signal. Il s’agit des tubes à vide d’une part et des transistors à effet de champ ou FET d’autre part. Ces modules de conversion peuvent également agir comme des amplificateurs dans le fonctionnement des microphones actifs.

Un microphone avec des tubes à vide comme le Telefunken TF-47 a besoin d’être relié à un bloc d’alimentation externe pour fonctionner. Ils ont plus de bruit propre et produisent un son très chaleureux avec une saturation typique d’un tube et une atténuation de qualité. La sortie du micro est toujours couplée à un transformateur. La technologie à tube accroît cependant la fragilité du micro.

Les micros à FET fonctionnent quant à eux à partir d’une alimentation fantôme ou d’une tension de polarisation en courant continu. Ils ont moins de bruit propre et produisent un son assez froid, mais plus précis. C’est aussi pour cette raison qu’on les décrit souvent comme des micros à haute-fidélité ou micros HF. Un micro HF avec la technologie FET peut parfois avoir un transformateur couplé à sa sortie. Il a néanmoins l’avantage d’être plus robuste and durable qu’un microphone à tubes.

Micros à FET pour un enregistrement de guitare
Image de Solfege.org

Les meilleurs microphones à condensateur pour enregistrer une guitare : Shure SM81

Le Shure SM81 est un microphone à condensateur conçu spécialement pour l’enregistrement d’une guitare acoustique. Cela inclut une guitare classique comme la YAMAHA ETUDE CS40 3/4 ou une guitare acoustique comme la Harley Benton CLP-15E Java Exotic. Le Shure SM81 est d’ailleurs aussi robuste que performant bien que sa silhouette affinée puisse suggérer le contraire.

Il est construit dans un acier recouvert de vinyle résistant pour un fonctionnement optimal dans différentes conditions d’humidité et de température. La réponse en fréquence est très plate, ce qui se traduit par une bonne reproduction de la source sonore. Le Shure SM81 a aussi un faible bruit propre et apporte une coloration minimale au signal audio même en sortant de l’axe de capture.

Microphones à ruban

Le microphone à ruban est la première forme de microphone de qualité supérieure à avoir été utilisée pour l’enregistrement musicale. Ils ont commencé à être utilisés à l’ère du jazz et ont gagné en popularité dans les années 50 et 60 avec le rock’n’roll. Ils sont ensuite devenus obsolètes dans les années 70, mais ont regagné leur popularité au cours des décennies récentes.

Le fonctionnement des microphones à ruban est très similaire à celui des microphones dynamiques. La différence est que la bobine mobile et le diaphragme sont remplacés par un ruban métallique de forme ondulée et très fine. Ce dernier est monté en suspension dans un champ magnétique. Le ruban se déplace en fonction des ondes sonores qui viennent le frapper. Un courant alternatif est généré en conséquence selon le principe de l’électromagnétisme.

Enregistrement guitare avec un microphone à ruban
Image de Malls-15.top

Le ruban à l’intérieur du microphone a l’avantage d’être léger et se déplacer avec une grande liberté. Il n’y a pas ainsi de réel obstacle d’un point de vue physique à la réponse fournie par le microphone. Cela se traduit par un son doux et naturel lors des enregistrements avec un microphone à ruban.

Il convient cependant de noter que les microphones à ruban sont plus délicats que les microphones dynamiques. Le passage du vent peut les endommager au même titre que les volumes élevés. Le niveau de sortie d’un microphone à ruban tend aussi à être très faible.

Il est donc nécessaire d’utiliser un préampli micro à gain élevé et à faible bruit pour ce type de micro. Une exception est néanmoins admise pour les micros à ruban actif qui fonctionnent avec une alimentation fantôme.

Le degré d’atténuation des aigus est plus prononcé avec les micros à ruban. Ces derniers tendent néanmoins à bien répondre à l’égalisation. Il est donc plus facile de restaurer l’éclat manquant dans l’enregistrement des cymbales, des pianos ou d’une clarinette. Ce type de micro peut aussi amplifier la dynamique du son dans un instrument avec plus de fidélité et neutralité.

Les rubans ne sont pas a priori l’option idéale si vous voulez accentuer un instrument acoustique dans un mixage dense. Ils délivrent néanmoins un son très réaliste dans la prise de voix en solo et les mixages les plus épurés. C’est pourquoi les modèles à ruban sont souvent recommandés comme micro pour chanter, bien qu’ils puissent être utilisés avec des instruments de musique.

Le meilleur microphone à Ruban pour enregistrer votre guitare : Avantone CR-14

L’Avantone CR-14 est un microphone passif avec un design à double ruban. Il se démarque des autres micros à ruban par le son à la fois vintage and contemporain qu’il apporte à un enregistrement. Cela en fait un micro de premier choix pour enregistrer le son d’une guitare comme le Lag Travel Signature Vianney électroacoustique.

Microphones à ruban
Image de Projethomestudio.fr

Le CR-14 d’Avantone peut descendre jusqu’à 30 Hz dans sa réponse en fréquence pour une valeur maximale de 16 kHz. Il se montre ainsi assez réactif pour la reproduction des nuances de votre guitare acoustique. Ce microphone fonctionne aussi sur une impédance de 600 Ohms, ce qui assure une bonne transmission au signal, même sur une distance de 5 mètres.

Comment choisir le microphone en fonction de la directivité ?

La directivité indique la direction dans laquelle un microphone peut capter les sons d’une source sonore et sa sensibilité aux sons générés. Le microphone peut notamment être plus sensible aux sons générés dans une direction spécifique que dans une autre selon la directivité. Un micro ressemble beaucoup à l’ouïe humaine sur ce point. Le son généré de l’avant est souvent perçu avec plus de force que celui qui vient de l’arrière eu égard à la forme du pavillon de l’oreille.

Une figure appelée diagramme polaire est utilisée pour représenter la directivité d’un microphone. Le cercle au centre du diagramme est le micro. Les autres cercles autour du micro représentent l’espace acoustique dans un angle de 360 degrés. Les angles de 0, 90, 180 and 270 degrés correspondent respectivement à l’avant, la droite, l’arrière et la gauche du microphone.

Une valeur d’atténuation indiquée en décibel est également attribuée à chaque cercle dans le diagramme polaire. La courbe de couleur dans le diagramme définit quant à elle la sensibilité du microphone en considération de deux paramètres. Il s’agit de l’angle entre une source sonore en particulier et l’avant du matériel d’enregistrement.

Les microphones peuvent être classés en deux grandes catégories quant à leur représentation dans le diagramme polaire, à savoir :

  • Les microphones omnidirectionnels
  • Les microphones directionnels
Comment choisir un microphone pour un enregistrement de guitare ?
Image de Joeysturgistones.com

Un microphone omnidirectionnel capte le son avec la même sensibilité dans toutes les directions. Ce type de micro fonctionne sur la base d’un capteur de pression acoustique. L’onde sonore ne vient frapper la membrane que d’un seul côté. L’autre partie de la membrane subit une pression atmosphérique constante, et se met à vibrer en fonction des variations de pression.

Un micro directionnel est quant à lui plus sensible aux sons générés dans une direction spécifique que dans d’autres directions. Cela tient à l’idée que ce type de microphone fonctionne à partir d’un capteur de gradient de pression. Il s’agit d’un type de membrane qui peut être frappé par les ondes sonores des deux côtés. Les surpressions sont les mêmes d’un côté à l’autre. La membrane ne se met pas ainsi à vibrer lorsqu’une onde sonore passe à travers elle.

Le microphone à motif bidirectionnel ou en 8 est la forme principale de microphone avec un capteur de gradient de pression. Sa technologie peut ensuite être modifiée pour créer d’autres types de directivités appelées « cardioïde », « hyper cardioïde » et « super cardioïde ».

Les microphones bidirectionnels captent le son avec la même sensibilité à l’avant de la membrane comme à l’arrière. Ils sont néanmoins insensibles aux sons qui sont générés des côtés du micro. Cela correspond à un angle de 90 degrés dans la représentation du diagramme polaire. La grande majorité des microphones à rubans utilisent une directivité en 8. Cette directivité peut néanmoins être choisie sur certains modèles de micros à condensateur avec une large membrane.

Un microphone à directivité cardioïde peut capter la voix et les sons d’instruments lorsque ces derniers arrivent par l’avant de la membrane. Ce type de microphone a l’avantage d’établir une sensibilité réduite au bruit de fond et aux réflexions du son dans l’espace.

La directivité hypercardioïde ou supercardioïde est quant à elle disponible sur des microphones avec un tube à interférence. Le micro perche en est un bon exemple. Le motif hypercardioïde tend à rejeter l’essentiel des sources sonores à l’arrière du micro et sur les côtés. Les micros avec cette directivité sont surtout utilisés pour le bruitage et la création d’effets sonores variés. Cela tient à leur capacité à isoler plus facilement le son en provenance d’un objet ou d’une source en particulier.

meilleur micro pour un enregistrement de guitare
Image de Malls-15.top

Les microphones hypercardioides sont quant à eux bien plus précis que les modèles à directivité supercardioides dans l’isolation du son des bruits parasites. Ils sont surtout utilisés en tournage pour l’enregistrement des dialogues sur un plateau.

Vous pouvez aussi les utiliser pour enregistrer des sources ponctuelles à condition que ces dernières soient très isolées. Un détimbrage élevé se produit d’ailleurs à mesure que le micro s’éloigne de la zone de captation, laquelle est assez étroite.

La directivité hypecardioide offre aussi la possibilité de capter des sons à une grande distance. Leur technologie est comparable à celle d’un zoom pour des caméras. C’est pourquoi ce type de micro est souvent utilisé pour la prise de son dans un documentaire, et surtout sur le thème animalier.

Il est important de noter que les microphones avec une directivité cardioïde ou en 8 sont souvent sujets à un effet de proximité. Il s’agit d’un phénomène où les basses sont progressivement plus marquées à mesure que le micro est proche d’une source sonore. Un tel effet peut être avantageux ou incommodant selon la technique d’enregistrement que l’ingénieur du son souhaite adopter.

L’effet de proximité est plus intéressant pour un chanteur qu’il peut l’être pour un guitariste. Ils tendent en effet à rendre la voix plus chaleureuse et intime qu’elle l’est vraiment. Les créateurs de podcast et les gamers peuvent aussi apprécier cet effet pour le caractère qu’il peut ajouter à la voix. Il est aussi très courant d’avoir ce genre d’effet sur un micro de la radio.

Le meilleur micro pour un enregistrement de guitare à directivité multiple : Audio-Technica AT4050

L’Audio-Technica AT4050 se démarque d’emblée par son condensateur à large diaphragme vaporisé d’or et son élément acoustique en laiton. Il peut ainsi délivrer des performances optimales, quelle que soit la température tout en délivrant une grande sensibilité aux sources sonores. L’AT4050 peut ainsi révéler toute la subtilité d’une guitare acoustique comme le Core Earth 70 OP lors de la prise du son.

L’aspect le plus distinctif du micro AT4050 reste néanmoins sa directivité multiple. Vous pouvez en effet choix entre les directivités cardioïdes, omnidirectionnelles et en 8 en utilisant le commutateur intégré au microphone. L’AT4050 se montre aussi très réactif eu égard à sa réponse en fréquence de 20 Hz à 18 kHz et son niveau de pression acoustique maximal de 159 dB SPL.

Enregistrement guitare avec Audio Technica AT4050
Image de Pro-tools-expert.com

Comment choisir entre un microphone stéréo et mono ?

Un microphone est décrit comme « monophonique » lorsqu’il ne peut délivrer qu’un son à partir d’une seule capsule. Il ne faut pas cependant y comprendre qu’un microphone mono ne peut capter qu’un son à la fois à partir d’un objet donné. Un micro phono va surtout traiter tous les sons captés par son motif polaire avec un seul canal. Les sons captés sont ensuite transformés en son mono.

Les micros phonos peuvent ainsi capturer autant de sons que vous le désirez à partir d’une source sonore. Tous ces sons vont néanmoins être traités pour reproduire un effet mono au mixage. Les micros de téléphone ou de caméras ont souvent une technologie mono.

Un microphone stéréo est équipé quant à lui de deux capsules pour le traitement des sons captés. Ces derniers vont plus spécialement être traités à travers deux canaux distincts dans le microphone. Il existe notamment deux techniques pour le traitement du son avec des microphones stéréo.

La première est appelée méthode X/Y et consiste à reproduire le fonctionnement de deux micros directionnels à directivité cardioïde. Les capsules de ces deux micros sont disposées de manière à se rapprocher au maximum dans un angle de 90 à 135 degrés.

Les microphones sont aussi orientés respectivement vers la gauche et la droite. Le signal de l’un des microphones va ainsi aller vers la piste d’enregistrement de gauche. Celui de l’autre micro va quant à lui être dédié à la piste de droite.

Le SYNCO V10 est un bon exemple de micro basé sur la technique X/Y. Ce modèle est équipé d’un diaphragme de petite taille pour l’enregistrement des instruments de musique et de la voix. Il se distingue néanmoins par son réglage en X/Y, lequel lui donne la capacité d’établir une image sonore plus complète en live. C’est pourquoi ce modèle est très prisé pour les enregistrements en extérieur.

Comment choisir entre un microphone stéréo et mono ?
Image de Syncoaudio.com

L’autre méthode adoptée dans le fonctionnement d’un microphone stéréo est la technique A/B. Deux micros omnidirectionnels sont requis pour cette technique. Ces derniers sont positionnés à 30 cm de la source sonore, avec une distance de 60 cm entre leurs capsules respectives. La distance entre la source sonore et les capsules elles-mêmes peut être changée selon le type d’enregistrement à obtenir. Il est assez rare de trouver un micro stéréo qui peut reproduire cette technique.

Le micro mono traite les sons à travers un seul canal, sans aucune différence de scène sonore entre les sons enregistrés. Un tel micro peut ainsi être déplacé librement pour la capture du son parfait. Une telle liberté n’est pas permise dans le cas des microphones stéréo. Le son de l’enregistrement va en effet changer en fonction de l’endroit où le micro est placé. Il est donc essentiel de placer le micro stéréo à un endroit où la source sonore est captée de manière optimale.

Les micros stéréo prennent néanmoins l’avantage par rapport aux micros stéréo dans l’interférence de phase. Les ondes sonores ont tendance à interférer entre elles lorsque le son est généré en plusieurs endroits. Ce même problème a lieu de s’appliquer à un signal mono diffusé sur un système stéréo. Les deux signaux sont en effet générés de manière identique par le microphone.

Ce problème est de se présenter pour les enregistrements réalisés avec un micro stéréo. Chaque canal du système stéréo va en effet reproduire un son traité distinctement à partir du micro. Il ne faut pas cependant en déduire que les microphones mono sont dénués d’intérêts par rapport aux microphones stéréo. Ces deux types de microphones peuvent avoir leur utilité respective.

Pour le choix d’un micro pour un enregistrement de guitare, un microphone stéréo comme le Shure SM81 est le plus adapté, car la musique est plus vivante avec deux canaux. Un microphone mono se révèle quant à lui plus flexible dans le placement. C’est le bon choix de micro pour les situations qui n’exigent pas la reproduction d’une scène sonore. Ils peuvent notamment être utilisés pour un podcast, une interview ou un vlogging.

Que choisir entre un micro stéréo et mono ?
Image de Studio-microphone.com

Le meilleur microphone stéréo pour enregistrer une guitare acoustique : Samson C02

Le Samson C02 est un choix incontournable pour ceux qui recherchent un microphone stéréo adapté à l’enregistrement d’une guitare acoustique. Ce microphone est conçu dans un format très réduit, ce qui facilite son utilisation pour la configuration d’un enregistrement en stéréo.

Sa petite taille ne doit pas d’ailleurs vous tromper quant à ses performances. Il est en effet équipé d’un condensateur à tube pour l’élimination du bruit ambiant lors des enregistrements. Beaucoup de micros à condensateur avec un large diaphragme n’offrent pourtant pas la même efficacité. Vous pouvez ainsi capturer toute l’essence d’une guitare comme la Taylor 214ce avec ce microphone.

Quelle est la technologie de connectivité utilisée par le micro ?

Les microphones peuvent être classés en deux grandes catégories suivant le mode de connexion. Il s’agit des microphones câblés d’une part et des microphones sans fil d’autre part. Les microphones câblés peuvent à leur tour être classés en modèles à connexion analogique ou numérique.

Les modèles câblés sont a priori les plus propices pour le choix d’un micro pour un enregistrement de guitare. Un microphone sans fil peut néanmoins délivrer de bonnes performances dans cette tâche selon sa qualité de construction.

Types de connexion analogiques pour microphones

Il existe trois grands types de connexion analogique pour les microphones, à savoir XLR, TRS and TS. Les connexions XLR ont une tête mâle pour l’entrée et une tête femelle pour la sortie. Elles peuvent se décliner en plusieurs variantes suivant le nombre de pins pour les connecteurs.

Une connexion XLR de base propose ainsi 3 pins, mais il existe aussi des modèles à 7 pins. Il existe aussi des connexions mini-XLR, lesquels ont aussi 3 pins, mais se présentent dans de plus petites dimensions. Les TRS fonctionnent pour leur part comme des entrées et des sorties. Les connexions TS ne proposent quant à elles que deux points de contact pour le branchement du microphone.

connexion analogiques pour microphones
Image de Thomann.com

Le meilleur microphone à connexion analogique pour enregistrer une guitare : Rode NT1-A

Le micro Rode NT1-A a des rivaux de taille pour le titre du meilleur microphone à connexion XLR. Cela inclut le Shure SM58 et l’AKG P420. Le NT1-A surpasse néanmoins ces deux microphones par la qualité du son qu’il délivre dans l’enregistrement d’une guitare acoustique comme la Yamaha FG800.

Une alimentation fantôme de 24 à 48 volts est nécessaire pour le fonctionnement du Rode NT1-A. Celle-ci peut être délivrée par l’interface audio ou le préampli micro auquel le NT1-A est branché. Le microphone vient néanmoins avec plusieurs accessoires pour une plus grande facilité d’utilisation. Cela inclut un filtre anti pop externe, un support antichoc et un câble XLR de 6 mètres.

Modes de connexions numériques pour un micro câblé

Les connexions numériques pour des microphones câblés peuvent prendre trois formes. La première est celle des câbles d’interfaces, à savoir l’USB, le FireWire et le Thunderbolt. Un micro moderne à connexion numérique est conçu dans bien des cas comme un micro USB ou Thunderbolt.

Un câble USB-C vers USB-A, comme celui qui est proposé par DPA, est souvent nécessaire pour brancher un microphone USB à une interface audio. Il existe néanmoins des microphones USB basés sur un câble lightning pour iPhone ou iPad (le micro USB IK Multimedia IRig Mic HD 2 par exemple).

La tête USB-C du câble va se brancher le cas échéant dans le port USB du microphone. La tête Lightning de ce câble va quant à elle être branchée dans le port micro-USB du téléphone ou de la tablette tactile.

L’autre type de connexion numérique que vous pouvez obtenir pour un microphone est le MIDI ou « Musical Instrument Digital Interface ». Ce type de connexion est surtout utile lorsque vous souhaitez brancher le microphone à un séquenceur ou un synthétiseur.

Il existe enfin des microphones basés sur une connexion Cat5e. Il s’agit ici du même type de câble utilisé dans le domaine de la téléphonie. L’utilisation d’une connexion Cat5e réduit significativement le niveau de bruit dans le signal en plus d’accroître la capacité de transmission. Une telle connexion est néanmoins assez rare pour un home studio et convient surtout aux studios les plus prestigieux.

connexion numériques pour microphones
Image de Sonopro-discount.com

Le meilleur microphone USB pour l’enregistrement d’une guitare : Rode NT-USB

Il y a plus d’un modèle que l’on peut citer lorsqu’il est question d’un bon microphone USB pour guitare acoustique. Cela inclut le Blue Yéti USB et le micro Shure Motiv MV5. Le Rode NT-USB reste néanmoins le choix le plus populaire en matière de micro USB pour guitare et ce n’est pas sans raison.

Le microphone NT-USB de Rode donne du caractère aux enregistrements sans y mettre trop de coloration grâce à son condensateur à directivité cardioïde. Il peut être utilisé avec un PC, un Mac ou un smartphone sous iOS. Son corps en métal robuste est muni d’une prise casque 1/8 et de deux boutons de commandes. L’un sert au mixage des sources tandis que l’autre contrôle le volume du casque. Ce micro propose aussi une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 kHz pour un SPL de 110 dB.

Technologies de connectivité pour un microphone sans fil

Les microphones sans fil fonctionnent sur la base d’un récepteur sans fil qui traite le signal généré à leurs sorties. Le récepteur reçoit le signal et le traite avant de le restituer sous la forme d’un signal XLR symétrique. Il existe principalement deux types de microphones sans fil, à savoir le microphone à main et le micro clipsable ou « Lavalier ».

Les microphones à main sont une variante sans fil des micros dynamiques destinée à la scène. Ils sont très prisés pour les performances en live eu égard à leur propension à ne pas subir des bruits de manipulation.

Les micros Lavalier sont quant à eux très utilisés pour des interviews et d’autres types d’enregistrement mobile eu égard à leur petite taille. Le Rode SmartLav 4 figure parmi les meilleurs modèles de micro clipsable lorsqu’il est question d’enregistrements mobiles.

La bande passante est un critère important dans la sélection d’un microphone sans fil. Il convient sur ce point de faire une distinction entre les microphones VHF et UHF. Les micros VHF fonctionnent sur une bande passante de 30 Hz à 300 MHz contre 300 MHz à 3000 MHz pour les micros UHF.

microphone sans fil
Image de Steinigke.fr

Les micros UHF ont l’avantage d’être moins sujets aux interférences que les micros VHF. La plupart des microphones sans fil fonctionnent pour la plupart sur la bande UHF. Il en va de même pour les casques sans fil et d’autres équipements de monitoring non câblés.

L’avantage apporté par un micro UHF n’est cependant ressenti que lorsque le micro est utilisé dans un environnement avec plusieurs appareils sans fil. Un micro VHF est ainsi suffisant lorsque les appareils sans fil dans l’environnement d’enregistrement sont peu nombreux.

Le meilleur micro pour un enregistrement de guitare à connectivité sans fil : Shure PGXD24

Le Shure BLX24 est l’équivalent sans fil du microphone Shure SM58 en termes de performances et de commodité pour le choix d’un micro pour un enregistrement de guitare. Ce microphone fonctionne d’ailleurs à partir d’un émetteur sans fil SM58 avec une portée maximale de 100 mètres. L’émetteur fonctionne à son tour à une bande de fréquence de 823 Hz à 832 MHz pour une plage de transmission de 50 Hz à 15 kHz.

Vous pouvez ainsi avoir une grande liberté dans le positionnement du micro sans craindre des interférences lors des enregistrements. Le microphone a également été conçu pour un isolement optimal des sources sonores et une faible sensibilité aux bruits de bon. Il ne risque pas ainsi d’ajouter des sons indésirables à l’enregistrement d’une guitare comme la Taylor 110e.

Quelles spécifications techniques sont à considérer en choisissant le micro ?

Les spécifications techniques doivent être examinées avec attention dans le choix de tout matériel de studio. Un microphone destiné à l’enregistrement de guitare n’y fait pas exception. Vous devez surtout faire attention à la réponse en fréquence, l’impédance et le niveau de pression acoustique maximale. À cela s’ajoutent la sensibilité du micro et la présence d’un filtre passe-haut.

microphone pour un enregistrement de guitare
Image de Jamspace.co

La réponse en fréquence du microphone

La réponse en fréquence est l’étendue des fréquences qu’un microphone peut capter dans la plage de fréquences audible pour l’homme. Cette plage est définie sur des valeurs de 20 Hz pour les basses fréquences à 20 kHz pour les fréquences le plus élevées.

Une guitare acoustique englobe presque l’ensemble du spectre des fréquences audibles pour l’être humain, à savoir de 20 Hz à 20 kHz. Le son du médiator et des harmoniques élevées sur des cordes en acier peut franchir le seuil des ultrasons. Les cordes en nylon peuvent quant à elles atteindre l’octave supérieure de l’ouïe humaine, à savoir entre 10KHz et 20KHz.

La valeur fondamentale la plus basse dans le spectre d’une guitare acoustique est a priori de 80 Hz. Il en va de même pour une guitare électrique comme le Fender Player Series Strat MN PWT. Le démarrage et l’arrêt des notes combiné au son de la caisse de résonnance peuvent néanmoins faire descendre l’instrument à moins de 20 Hz. Une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 kHz est ainsi la valeur conseillée pour enregistrer une guitare.

Valeur d’impédance du microphone

L’impédance peut se définir comme la résistance à un courant alternatif dans un circuit électrique quand une tension est appliquée. L’unité de mesure de l’impédance est la même que celle de la résistance, à savoir l’Ohm. Le courant alternatif dans un micro prend la forme d’un signal audio. L’impédance d’un micro décrit ainsi la résistance du micro à ce signal quand une tension s’applique.

La résistance se produit plus spécialement à la sortie du microphone. On parle dans ce cas d’une impédance de sortie. Le microphone crée un circuit électrique avec le préampli ou l’appareil audio auquel il est connecté. L’appareil en question définit la valeur d’entrée pour le signal audio à transmettre au micro. On dit aussi que cet appareil audio définit l’impédance entrée du signal audio.

enregistrement guitare en studio
Image de Goodindustrial.com

La transmission du signal du micro pour un enregistrement de guitare est optimale lorsque l’impédance de sortie correspond à une fraction de l’impédance d’entrée. Les microphones à faible impédance comme le TLM49 de la marque Neumann, à savoir entre 600 ohms ou moins, sont les plus performants en matière de qualité sonore. Cela est vrai même lorsque vous utilisez un câblage supérieur à 5 mètres pour la transmission du signal.

Niveaux de pression acoustique maximale

La pression acoustique maximale ou SPL est souvent présentée à tort comme le volume maximum qu’un microphone peut supporter avant de tomber en panne. Il n’existe pourtant pas de limites pratiques au volume qu’un microphone peut supporter.

Le niveau de pression acoustique maximal est en réalité le niveau auquel le signal se déforme à la sortie d’un microphone. Ce niveau est mesuré en décibels. Le signal est déformé lorsque la distorsion harmonique totale ou THD a excédé un seuil spécifique.

La distorsion harmonique totale définit le rapport entre la somme des puissances d’harmoniques et la puissance de la gamme fondamentale. La valeur du THD est indiquée en pourcentage. La valeur du SPL d’un microphone doit être définie par rapport à un THD aussi faible que 0,5 %.

Les fabricants malhonnêtes définissent les valeurs SPL à un THD plus élevé. Ils peuvent même aller jusqu’à ne pas indiquer le THD dans les spécifications du micro. Le microphone semble alors avoir une valeur de pression acoustique maximale plus élevée qu’elle l’est vraiment. Il est donc essentiel de considérer la valeur du SPL au même titre que celle du THD dans l’évaluation d’un microphone.

Le seuil de tolérance de l’ouïe humaine est défini à une pression acoustique maximale de 140 dB. Le moteur à réaction d’un avion de chasse peut générer en comparaison un SPL de 125 dB à une distance de 100 mètres. Il paraît alors étonnant que les microphones à condensateurs modernes puissent atteindre un SPL d’environ 130 dB pour un THD de 0,5 %.

La vérité est que le SPL d’un microphone n’est pas mesuré de la même façon que celui de l’ouïe humaine. Le SPL n’est pas également aussi important pour les microphones à technologie passive qu’il peut l’être pour les micros actifs.

Choix de micro pour un enregistrement guitare
Image de Shure.com

Les microphones passifs (comme le MXL R144) sont peu sensibles à la distorsion. La pression acoustique maximale n’est pas d’ailleurs indiquée dans les spécifications techniques de nombreux micros à bobine mobile. Il est en effet peu probable qu’un microphone dynamique à technologie passive puisse enregistrer une source sonore assez forte pour le déformer.

Les composants électroniques d’un micro passif sont aussi plus durables and résistent mieux à la surcharge. Le signal d’un microphone passif n’est déformé que si le SPL est augmenté au point d’endommager physiquement le diaphragme de la capsule. Ce dernier ne peut plus alors vibrer pour créer un signal électrique. Un tel scénario est néanmoins très rare dans la pratique.

L’environnement le plus bruyant pour placer un microphone passif serait l’intérieur d’une grosse caisse. Il est néanmoins peu probable que le son excède les 155 dB, même en ayant le plus lourd. Vous n’avez pas ainsi à vous inquiéter du SPL dans le cas des microphones passifs. Cela inclut la grande majorité des microphones à description dynamique.

Le constat est différent concernant les microphones à technologie active comme les microphones à ruban et à condensateur. La valeur du SPL est toujours indiquée pour les microphones actifs. Le diaphragme d’un micro actif ne risque pas cependant de se déformer en dépassant la valeur SPL.

La déformation subie par un microphone actif est liée à une surcharge électrique. Le circuit actif est plus spécialement surchargé par le signal qui provient de la capsule à condensateur. De nombreux fabricants tendent ainsi à injecter directement une tonalité de 1 kHz au circuit du condensateur pour simuler la distorsion du microphone. Le diaphragme est complètement contourné dans ce contexte.

Une valeur de tension est obtenue en augmentant la tension du signal pur jusqu’à un THD de 0,5 %. Il est ensuite plus facile de calculer la tension appliquée à un niveau théorique de pression acoustique mesuré en dB SPL.

C’est du moins le cas si la sensibilité nominale du micro est établie. Les microphones à condensateur peuvent notamment supporter un SPL élevé lorsqu’ils sont équipés d’un commutateur d’atténuation. Ce dernier est souvent conçu comme une fonction commutable.

meilleur micro pour enregistrer une guitare
Image de Gear4music.com

Il est dans l’ensemble plus pertinent de considérer la valeur du SPL lors de l’achat un microphone à condensateur ou à ruban. Il est aussi important de considérer le SPL lorsque vous enregistrez le son d’une grosse caisse ou d’un amplificateur de guitare. Cela en fait un paramètre à ne pas négliger lors du choix du micro pour un enregistrement de guitare acoustique. Cela à travers un micro positionné devant un ampli.

Sensibilité de sortie du microphone

Tous les microphones ne peuvent pas avoir la même sensibilité à une même source sonore. Cela est dû à la différence dans les niveaux de sortie entre ces différents microphones. C’est cette différence qui est illustrée par la notion de sensibilité d’un microphone. Il s’agit de mesurer la capacité d’un microphone à créer une tension électrique par la conversion de la pression acoustique.

Le signal du microphone est en effet amplifié par le préamplificateur avant d’entrer dans la console de mixage. Une sensibilité élevée signifie que le microphone peut produire un niveau adapté à cette piste de mixage sans exiger une grande préamplification. La sensibilité d’un microphone peut être mesurée en millivolts (mV) par Pascal dans la plupart des pays européens. Cela signifie que 1 Pascal correspond à une pression acoustique de 94 dB SPL.

Les micros à condensateur ont souvent une sensibilité plus élevée que celles des microphones dynamiques. Les valeurs les plus courantes pour ce type de micro sont de 8 à 32 mV/Pa. Les micros dynamiques ont pour leur part une sensibilité de 1 à 4 mV/Pa.

Il est surtout important de considérer la sensibilité du micro dans le cas des micros dynamiques et à ruban. Cette spécification est moins pertinente pour les micros à condensateur sachant qu’ils peuvent toujours établir une sensibilité supérieure à environ 8 mV/Pa.

Il est cependant erroné de penser qu’un niveau médiocre de bruit propre peut être compensé par une sensibilité élevée. Les fabricants comme Neumann indiquent que le gain la sensibilité du micro doit définir l’ajustement du gain dans la mesure du bruit.

Micro à choisir pour un enregistrement de guitare
Image de Sweetwater.com

Il est néanmoins avantageux d’utiliser un microphone à haute sensibilité si celui-ci est utilisé avec un préampli bon marché. Ces derniers tendent à produire un son terne même lorsque le gain est réglé au-delà de 50 dB. Un tel niveau de gain est rarement nécessaire pour un micro à haute sensibilité.

Présence d’un filtre passe-haut

Un filtre passe-haut or HPF est un élément du circuit électronique d’un microphone. Il fixe un point spécifique à partir duquel les fréquences du signal peuvent passer. Le point fixé pour le passage des fréquences est aussi appelé point de coupure.

Les fréquences du signal qui sont inférieures à ce point de coupure sont atténuées par le filtre passe-haut à la sortie du microphone. Ces atténuations entraînent un changement dans la réponse en fréquence du microphone.

Les filtres passe-haut peuvent aussi être désignés sous le terme de « filtres coupe-bas » ou « filtres coupe-basses ». Ces désignations alternatives font référence à la fonction première du filtre passe-haut. Il s’agit de supprimer les basses fréquences pour favoriser le passage des hautes fréquences.

La fonction du filtre passe-haut est surtout utile pour l’enregistrement des instruments qui ne sont pas très portés sur les basses fréquences. L’enregistrement de guitare acoustique en un bon exemple. Cette fonctionnalité est aussi conçue habituellement pour être commutable. Cela signifie qu’elle peut être activée ou désactivée à tout moment selon les besoins de l’enregistrement.

En résumé

Les points suivants sont à considérer dans le choix d’un micro pour un enregistrement de guitare :

  • La technologie de reproduction sonore : condensateur, dynamique ou à ruban.
  • La directivité du microphone : omnidirectionnel, directionnel
  • Les canaux de traitement du son : microphone mono ou stéréo
  • Le mode de connectivité : microphone câblé ou sans fil
  • Les spécifications techniques : impédance, sensibilité, niveau de pression acoustique maximale, présence d’un filtre passe-haut.